Chartres – Mont-St-Michel

Réserver en ligne : un tuto explicatif

Vous souhaitez être accompagné ? 

Tel: 06 69 68 18 42

Mail : [email protected]

Information clients :

  • Saisissez l’adresse de départ : La Conciergerie, 3 rue de Bethléem, 28000 Chartres
  • Saisissez l’adresse d’arrivée : 2 rue d’Asteriac, 50170 Beauvoir (BIK’INBAIE)

Vous recevrez un mail de confirmation avec toutes les informations nécessaires pour votre voyage ! 

Chartres / Le Mont-St-Michel

Durée

7 jours

Distance

315 km : 175 km sur voies vertes ou cyclables et 138 km sur petites routes partagées

Itinéraire

Chartres, Thiron-Gardais,  Nogent, Mortagne,  Alençon,  Bagnoles-de-L’Orne, Mortain et le Mont-St-Michel

Niveau

Intermédiaire 

Découvrez ce qui vous attend...

Chartres – Thiron-Gardais58 km (14 km sur voies cyclables et 44 km sur petites routes partagées)

Votre week-end démarre à Chartres. Après avoir récupéré votre vélo et découvert la ville [cf éléments textes à reprendre ci-dessus], jetez un dernier coup d’œil à la lumineuse cathédrale et dirigez-vous dans la vallée naissante du Loir vers Illiers-Combray. Au printemps, les champs de blé beaucerons ondoient sous la brise et vous invitent à la méditation… le village d’Illiers-Combray, attaché à l’oeuvre de l’écrivain français Marcel Proust, qui y puisa l’inspiration de son oeuvre romanesque “A la recherche du temps perdu”, ouvre une douce transition entre la vaste plaine de la Beauce et le Parc naturel régional du Perche sur des petites routes de campagne. 

Un peu avant Thiron-Gardais, votre étape du soir, les premières collines du Perche font leur apparition, tout comme le joli village de Frazé puis le Domaine de l’Abbaye de Thiron, ses beaux jardins ou encore l’ancien collège militaire royal rénové par Stéphane Bern. La belle auberge de l’Abbaye vous accueillera pour la nuit, ou bien le gîte d’étape, des chambres d’hôtes ou le camping au bord d’un petit lac.

Thiron-Gardais – Nogent-le-Rotrou20 km (petites routes partagées)

La deuxième étape de cette escapade sur La Véloscénie vous fera musarder dans des paysages authentiques de vertes campagnes, de collines escarpées, de villages, de manoirs, où il est possible de croiser, au détour d’une route, un cheval percheron, fort et robuste cheval de trait, emblème de la région. L’itinéraire emprunte des petites routes sur les contreforts du Perche qui demandent parfois à s’employer mais passeront inaperçues avec un vélo à assistance électrique. En contrepartie, les points de vue sont splendides ! 

L’arrivée de l’étape à Nogent-le-Rotrou, capitale des comtes du Perche, nécessitera un ultime effort pour atteindre le château millénaire qui surplombe toute la vallée de l’Huisne. Prévoyez un pique-nique si vous souhaitez déjeuner entre les deux villes étapes pour profiter d’un beau point de vue sur la campagne. Sinon, Nogent propose quelques jolies terrasses sur sa place principale. 

Nogent-le-Rotrou – Mortagne-au-Perche38 km (31 km de voie verte et 7 km de routes partagées)

Ce tronçon remarquable de la Véloscénie traverse les paysages authentiques de l’ancienne province du Perche par une voie verte quasi continue, aménagée sur d’anciennes lignes de chemin de fer. De Condé-sur-Huisne aux portes du pays d’Alençon, la piste traverse le magnifique territoire vallonné du Parc naturel régional sans effort ! 

Avec ses vertes campagnes tapissées de nombreux villages, moulins et manoirs, le berceau du fameux cheval percheron est le décor idéal de cette randonnée facile avec pour étape la magnifique cité de Mortagne-au-Perche et ses bons producteurs de boudin noir, la spécialité locale ! 

Mortagne-au-Perche – Alençon38 km (36 km de voie verte et 2 km de voie partagée)

Cette étape continue son chemin sur la voie verte et le paysage vallonné du Perche pour entrer sur le territoire du Parc naturel régional Normandie-Maine. En chemin, le Mêle-sur-Sarthe offre une halte pour se rafraîchir et appréciée des enfants avec son plan d’eau et sa base de loisir. 

La voie verte traverse ensuite la très verte forêt de Bourse au bord de la Vésone et rejoint une petite route au milieu de hameaux avant d’atteindre le centre d’Alençon. La capitale de l’Orne a fondé sa renommée sur l’un des arts les plus délicats, celui de la dentelle au Point d’Alençon, un savoir-faire inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (UNESCO).

Vous ferez halte dans la capitale de l’Orne ce soir dont le centre ville ne manquera pas de vous charmer ainsi que la belle Basilique Notre-Dame. 

Alençon – Bagnoles-de-l’Orne54 km (au choix 44 km de voie verte et 10 km de voies partagées, ou 54 km de voies partagées)

 

En quittant Alençon, deux variantes s’offrent à vous au choix : l’option en voie verte par Pré-en-Pail Saint-Samson ou l’option plus sportive par routes partagées via Carrouges

Par Pré-en-Pail : cette étape emprunte une ancienne voie ferrée reconvertie en voie verte facile et sécurisée. Elle vous fera traverser de grands espaces préservés tels que la vallée du Sarthon ou la réserve naturelle régionale du Mont des Avaloirs. Du haut de ses 416 mètres, ce sommet est le point culminant du massif armoricain et de la région Grand Ouest. Il est accessible à vélo via un détour plutôt sportif mais largement récompensé par la superbe vue sur le bocage depuis le belvédère. Avant d’atteindre la station de Bagnoles-de-l’Orne, votre objectif du soir, arrêtez-vous déjeuner à Pré-en-Pail-Saint-Samson, faites une halte à la Chapelle de Notre-Dame de Lignou ou un détour par le parc du Château de Couterne.

Par Carrouges : cette variante de la Véloscénie sur routes arpente les paysages grandioses du Parc naturel régional Normandie-Maine et la forêt d’Écouves. Cette étape musarde jusqu’au Château de Carrouges, impressionnante construction de granit, de brique et d’ardoise qui héberge la maison du Parc naturel et sa terrasse parfaite pour pique-niquer.

Par la suite, le parcours se dirige vers la fameuse station thermale de Bagnoles-de-l’Orne. Petit havre au cœur de la forêt des Andaines, la station compose une halte parfaite après cette étape, entre charme rétro des villas Belle Époque et soins bien-être prodigués par les Thermes.

Bagnoles – Saint-Hilaire-du-Harcouët60 km (38 km de voie verte et 21 km de routes partagées)

Au départ de Bagnoles-de-l’Orne, l’itinéraire sillonne des petites routes en lisière de forêt des Andaines pour rejoindre la charmante cité médiévale de Domfront, visite incontournable du vieux centre. De retour sur une voie verte, c’est après une trentaine de kilomètres que surgit Mortain, coeur verdoyant du bocage normand à flancs de coteaux. Une petite diversion mène jusqu’aux cascades de Mortain, chutes d’eau uniques dans l’Ouest de la France et site de légende. La véloroute se poursuit jusqu’à Saint-Hilaire-du-Harcouët où les voyageurs trouveront tous les services utiles pour se ressourcer. Cette petite ville propose de nombreuses activités de loisirs nature pour les grands et les petits.

Saint-Hilaire-du-Harcouët – Le Mont Saint-Michel49 km (24 km voie verte et 25 km voie partagée) 

Ultime étape de la Véloscénie, la voie verte serpente jusqu’à l’embouchure de la Sée et de la Sélune en passant par Ducey, ville-étape riche en patrimoine. Pontaubault marque le début des petites routes partagées qui offrent un festival de points de vue sur la Baie et esquisse la silhouette du Mont Saint-Michel à l’horizon, point d’orgue de l’itinéraire, tant attendu après 450 km. La Merveille de l’Occident et sa Baie, théâtre des plus grandes marées d’Europe, sont classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1979. La visite de l’Abbaye et du village termine le voyage en beauté ! Et pour ceux

qui aiment faire durer le plaisir, de nombreuses activités sont possibles pour découvrir l’univers de la Baie.